ENGLISH | FRANCAIS

connexion

NO-USER

INTERNATIONAL SYMPOSIUM ON PLANT PROTECTION IN AFRICA

To go back to the home page, please click on home .

MESSAGE FROM PRESIDENT OF INTERNATIONAL SCIENTIFIC COMMITTEE OF SYMPOSIUM ISPPA Edition 2020

De nos jours, le constat est établi que l’Afrique subsaharienne (ASS) est la région du monde où le problème de la protection des végétaux se pose avec le plus d’acuité aussi bien pour la sécurité alimentaire, l’économie, la santé humaine et animale que pour la préservation de l’environnement. En effet, les chercheurs comme Savary et al*., 2019 (URL http://link.springer.com/10.1007/s12571-012-0200-5) ont conclu que les pertes en rendement les plus élevées sont associées aux régions qui connaissent un déficit de production de nourriture, avec une augmentation galopante de la population et une émergence ou une ré-émergence des ravageurs et des maladies liées au dérèglement climatique. En plus de ces caractéristiques qui sont inhérentes à l’ASS, cette région est aussi connue pour l’utilisation inappropriée de la lutte chimique de synthèse, principale méthode de contrôle de la plupart des bio-agresseurs qui y sévissent. Une telle situation aggrave les enjeux liés à la santé humaine, et animale et à la préservation de l’environnement.

Le colloque international de Ouagadougou prévu en juin 2020 est une initiative du Comité pays en développement (COPED) de l’Académie des Sciences de France soutenue par des institutions partenaires africaines. Il est co-organisé avec l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres (ANSAL-BF) du Burkina Faso, le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) du Burkina Faso et la Direction Générale des Productions Végétales du Burkina Faso (DGPV). Il constitue un cadre de réflexions sur l’état des lieux et les solutions de la protection durable des végétaux pour une prise en charge efficiente et durable du contrôle des principaux bio agresseurs en ASS. Le colloque est un événement scientifique qui vient à point nommé puisqu’il coïncide avec l’année internationale de la santé des végétaux (IYPH) 2020 adoptée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). De plus, ses objectifs sont alignés sur ceux de l’IYPH 2020 portant sur la sensibilisation à l’importance de la santé des végétaux notamment ses effets sur la sécurité alimentaire et sur les fonctions écosystémiques, et le partage des meilleures pratiques pour préserver la santé des végétaux, tout en protégeant l’environnement.

Opportunité pour les spécialistes en protection des végétaux et les institutions partenaires du domaine de faire connaître les résultats de leurs travaux ainsi que les solutions innovantes, le colloque de Ouagadougou permettra également de réfléchir sur les mesures d’accompagnement pour une prise en charge efficiente et durable du contrôle des principaux bio-agresseurs en ASS. Il s’agit notamment de la formation/renforcement des capacités des acteurs de la protection des végétaux, de la mise en réseau de ces acteurs ainsi que le financement de la recherche/développement.

En se dotant d’un comité scientifique international composé de divers spécialistes, ce colloque offre les garanties pour une crédibilité scientifique des différentes communications et réflexions qui y seront faites à travers les conférences, les ateliers scientifiques, les symposia et une table ronde. Afin d’accroître les opportunités de mise en œuvre des recommandations qui seront issues du colloque, la contribution des organisations d’intégration sous-régionale du domaine agricole sous l’égide desquelles le colloque a été placé est aussi attendue. Il s’agit notamment de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), et du Conseil Phytosanitaire Interafricain de l'Union Africaine (CPIA-UA/IAPSC-AU).

Le comité scientifique international du colloque voudrait d’ores et déjà encourager aussi bien les scientifiques africains que ceux du nord travaillant sur la gestion des bio-agresseurs en ASS à soumettre dans les délais impartis par les organisateurs, leurs projets de communications qui feront l’objet d’évaluation pour sélection par ledit comité. Au vu du format du colloque qui couvre plusieurs aspects de la gestion durable des bio-agresseurs, nous avons bon espoir quant à l’engouement qu’il suscitera auprès des potentiels participants que sont les chercheurs, les ingénieurs, les étudiants, les producteurs, les innovateurs, les décideurs politiques etc. Nous nourrissons également l’espoir qu’au sortir du colloque, des pistes claires de recherche et des mécanismes pertinents pour une prise en charge efficiente et durable du contrôle des principaux bio agresseurs en ASS seront identifiées et adoptées.

Puisse ce CIPVA 2020 être le catalyseur de la coopération scientifique sous régionale et internationale pour une promotion de la lutte durable contre les bio-agresseurs en ASS.

Dr Paco Sérémé, Directeur de recherche

Président du Comité Scientifique International

Président de l’ANSAL-BF

SYMPOSIUM ISPPA Edition 2020

11/02/2020